Cade

Propositions

Comment donner à chacune et chacun davantage envie de venir au musée ? 1

Comment davantage s’impliquer dans la vie du musée ? 1

Arguments

  • Cade

    Oui bien sûr pour l'idée ou pour l'intention, mais ce n'est pas du tout vrai dans les faits. Revenons à un concept qui est depuis longtemps davantage développé dans des contextes multi-culturels et anglosaxons : le musée comme zone de contact ( Clifford) Pour commencer: comment accepter le fait qu'il y ait un contrôle de la parole dans les salles des plus grands musées de France. Et pour finir: à quand des ateliers ouverts à tous de reinterprétation des objets dans les réserves?
    En option : connaissez vous le projet Zone de contact/Objets d'ailleurs, d'Alter Natives?

    1
  • Cade

    Le musée devrait incarner ces valeurs de part son histoire. Ambitieux. Car pour que les objets de ses collections soit de véritables héritages culturels communs il faudrait aussi partager leur interprétation et leur usage, il faudrait ouvrir les missions des musées à tous et permettre un espace de co-construction. Ce qui implique un changement de paradigme, par rapport à ce que nous connaissons habituellement.

    4
  • Cade

    Cade Contre

    10 octobre 2016 20:33

    Lié à la proposition : Faire une communication plus attractive en direction des jeunes

    plus qu'une communication il faut cesser de prendre des jeunes comme du public ou comme des clients, et les intégrer vraiment dans les activités du musées, leur laisser la possibilité d'occuper des espaces, d'animer des temps pour eux , de leur proposer des co-productions.

    4
  • Cade

    Cade Pour

    10 octobre 2016 20:47

    Lié à la proposition : Renouveler radicalement la présentation des collections

    oui mais en co production avec des personnes extérieures concernées par ces biens culturels

    1
  • Cade

    Oui, mais pour que l'échange soit équilibré et productif, il faut peut-être l'envisager dans un cycle de visite car l'espace du débat ne se créé pas facilement à l'occasion d'une visite. Dans un processus participatif on peut parvenir à cela. Le musée impose des codes que tout le monde n'a pas.

    2
  • Cade

    Oui, bien sûr. Par exemple lorsque les collections sont issus de contexte spécifique : être capable d'associer des personnes qui proviennent de ces contextes à l'interpréation de ces objets; Mais pour faire du participative jusqu'à la co-production cela prend du temps : car non seulement les personnes extérieures doivent acquérir les codes des musées pour échanger mais les gens des musées eux aussi doivent être capables d'entendre et de recevoir d'autres paroles sur les objets : or en France ils ne sont pas formés à cela. et ce sont des processus long à mettre en place.

    0
  • Cade

    Oui bien sûr, mais : cela nécessite une formation des professionnels à ce type d'échange, cela nécessite qu'ils aient aussi du temps pour cela.Et cela ne devrait pas être que ponctuel ou exceptionnel mais une pratique instituée : on ouvre les réserves et les ateliers, on ouvre les réunions de programmation sur les collections, on crée une zone de contact véritable

    2
  • Cade

    Cade Pour

    10 octobre 2016 20:59

    Lié à la proposition : Être associé aux décisions importantes de la vie du musée

    par exemple : créer des conseils de musées dans lesquels des personnes extérieures de tout âge pourraient être actives dans les programmations des expositions, la reinterprétation des collections, le choix de projets culturels accueillis dans les musées. Mais il y a aussi beaucoup d'autres moyens.

    1
  • Cade

    Plus qu'un comité de visiteurs: un comité d'acteurs, de citoyens : il faut cesser de penser le musée en terme de lieu de visite, mais davantage comme lieu d'échange et de construction, où des acteurs prennent part à l'élaboration de la signification de l'objet et de la collection. D'où la gratuité évidente pour toutes les collections nationales!!

    3
  • Cade

    Cade Pour

    10 octobre 2016 22:28

    Lié à la proposition : Ouvrir les données culturelles

    Tout à fait d'accord : par exemple les dossiers d'oeuvres des objets de musées nationaux sont en théorie accessibles à tout citoyen
    Mais dans la pratique il est très difficile :
    1- de les localiser
    2- de les consulter.
    et cela est bien dommage!

    4
  • Cade

    Cade Pour

    10 octobre 2016 22:25

    Lié à la proposition : Créer des espaces de vie pour habiter le musée autrement

    tout à fait d'accord, des zones de contact ! où gens de musées et gens de partout se rencontrent et entrent en discussion

    2
  • Cade

    Cade Pour

    10 octobre 2016 22:32

    Lié à la proposition : Des données ouvertes pour faciliter réappropriations et diffusion

    Tout à fait d'accord : l'accès au dossier d'oeuvre d'un objet de musée national est un droit de tout citoyen! mais en pratique - sans parler de dématérialisation - leur consultation est très compliquée, et les possibilités sont très variables d'un musée à l'autre .

    2
  • Cade

    Cade Pour

    10 octobre 2016 22:05

    Lié à la proposition : Libre accès

    Oui! Surtout pour les collections nationales! elles doivent être accessibles à toutes et à tous, cela devrait être une priorité. Le financement peut s'inventer autrement.

    1
  • Cade

    oui Mais! arrêtons de parler de public et pensons à un musée comme une zone de contact : où des cultures différentes qu'elle viennent de professionnels de musées ou "d'habitants de quartiers populaires" comme vous dites, se rencontrent et se confrontent . Pour créer cet espace pas besoin d'aller hors les murs mais il faut penser autrement le lieu musée.

    2
  • Cade

    Exact! mais cela prend du temps ce type de processus participatif. Nous avons un projet qui vise cela ( Zone de contact/Objets d'ailleurs ) sur l'IDF, et nous expérimentons depuis les réticences des professionnels des institutions, comme celles des jeunes. Il manque avant tout des espaces d'accueil et de la disponibilité aussi des professionnels qui sont déjà très sollicités.

    2
  • Cade

    Cade Pour

    13 octobre 2016 07:00

    Lié à la proposition : Choisir les collections en réserve à exposer

    Oui bien sûr mais au bout d'un processus participatif qui donne le temps au personne de faire ces choix en connaissance de cause ( ce qui rejoint les arguments contre).

    0
  • Cade

    Cade Pour

    14 octobre 2016 07:54

    Lié à la proposition : Des "visites-dialogues" participatives sur des thématiques engagées

    Oui, mais de quel participatif parle-t'on ici ? une visite reste une visite, il s'agit toujours d'informer le visiteur quelque soient les expériences passionnantes qu'il puisse vivre à cette occasion. Il serait bien aussi que les personnes puissent également intervenir à une autre échelle du participatif : c'est à dire à la prise de décision dans une des missions du musées, comme par exemple l'interprétation des collections dans une exposition.

    2

Votes