Propositions

Comment davantage s’impliquer dans la vie du musée ? 1

Arguments

  • Profil de Philippe

    Le musée doit être ouvert et tous doivent pouvoir y entrer afin de pouvoir se mettre en face de l'oeuvre de la façon la plus directe possible et "d'homme à homme", avec ses yeux, avec ses sens. L'audioguide me fait l'effet d'un filtre, comme toute explication préalable nécessaire. Mais qui veut des explications devrait aussi pouvoir y avoir accès (comme au Louvre par exemple, ou vous sentez tant d'empathie entre les gardiens et les œuvres qu'il vous vient de leur parler naturellement de ce qui vous touche et qu'ils vous répondent en vous donnant des explications, c'est fantastique, ou cela ne tardera pas à le devenir!)

    1
  • Profil de Philippe

    L'idée de maison commune est très belle et assez essentielle. Cela sous entend il me semble de relier plusieurs espaces et différentes fonctions. On peut imaginer en vrac, salle de conférences et de débat, salles associatives, théâtre, bibliothèque, salle de projection, café/restaurant. Et aussi des horaires d'ouverture un peu assouplis ou surprenants.

    0
  • Profil de Philippe

    La synergie entre différentes institutions qui travaillent dans un sens commun et, à l'occasion, à des programmations partagées, me semble un point important pour réussir à favoriser cette mission citoyenne et de réflexion.
    Si le musée doit s'adresser aux gens et en quelque sorte sortir de chez lui, ce devrait d'abord être pour aller vers les autres entreprises culturelles, en bonne entente, qui participent à la vie de la cité.
    Le théâtre, la bibliothèque, le lycée, la librairie, le cinéma, les associations, sont des partenaires avec lesquels il faut entrer en dialogue et pas en concurrence, pour tenter de joindre les énergies qui se débattent séparément.

    0
  • Profil de Philippe

    J'imagine aussi dans les activités proposées par le musée, un espace d'accueil et de restauration décent, beau et bon marché (au minimum pour y prendre un café en marge d'une visite)
    Et, dans un autre genre, l'accès à une bibliothèque, à un espace de travail et de lecture. Rapprocher la bibliothèque du musée me semble être un regroupement intéressant et qui me fait fantasmer. Un temps la bibliothèque du centre Pompidou proche du MNAM a pu nous faire sentir le bonheur d'un tel rapprochement (c'était avant que l'indépendance des deux administrations ne se fasse trop ressentir). Car parmi les activités fondamentales du musée la fonction d'étude et de recherche est fondamentale et la bibliothèque la peut rendre tangible.
    Si l'aspect ludique est une face, l'aspect de l'étude et de la concentration pour réfléchir, seul ou à plusieurs est un service que peut rendre un musée au citoyen pressé par l'activité urbaine. Le musée peut aussi offrir un espace vivant de calme et de recueillement pour favoriser le regard, la réflexion active, et cela lui est assez spécifique. Je ne parle pas de cours de yoga au milieu de la salle des sculptures, mais oui, cela va aussi dans ce sens. La grande ville et la métropole ont besoin d'espaces avec ce caractère. Le jardin, le musée, la bibliothèque, sont des espaces qui peuvent et doivent offrir cela, comme un service à rendre aux citoyens. Un endroit pour s'arrêter, faire le point, se consacrer à une activité qui vous élève ou vous permette de vous projeter dans le monde avec plus d'énergie.
    Enfin, parmi les seules activités commerciales qui me semblent valoir d'être défendues, une librairie de qualité, accolée à un musée est un espace important.

    0
  • Profil de Philippe

    Le projet scientifique qui fonde et fait vivre un musée s'exprime en toute transparence à travers des discussions, des rencontres, des plateformes de parole ouvertes aux acteurs de la discipline pour leur permettre de diffuser un état de la connaissance ou de la recherche auprès du public citoyen, mais aussi dans le cadre de présentations à caractère plus directement pédagogique, à destination des scolaires ou d'un public d'écoles spécialisées, d'IUT ou d'écoles supérieures.

    0
  • Profil de Philippe

    Parmi les espaces proposés par le musée, je me plais à imaginer un espace d'accueil et de restauration décent, beau et bon marché (au minimum pour y prendre un café en marge d'une visite)
    Mais aussi, dans un autre genre, l'accès à une bibliothèque, à un espace de travail et de lecture. Rapprocher la bibliothèque du musée me semble être une association intéressante. Un temps la bibliothèque du centre Pompidou proche du MNAM a pu nous faire sentir le bonheur d'un tel rapprochement (c'était avant que l'indépendance des deux administrations ne se fasse trop ressentir). Car parmi les activités fondamentales du musée la fonction d'étude et de recherche est fondamentale et la bibliothèque peut la rendre tangible. L'aspect de l'étude et de la concentration pour réfléchir, seul ou à plusieurs est un service que peut rendre un musée au citoyen pressé par l'activité urbaine: le musée peut aussi offrir un espace vivant de calme et de recueillement pour favoriser le regard, la réflexion active, et cela lui est assez spécifique. Je ne parle pas de cours de yoga au milieu de la salle des sculptures, mais oui, cela va aussi dans ce sens. La grande ville et la métropole ont besoin d'espaces offrant ce caractère comme le jardin, le musée, ou la bibliothèque. Des lieux pour s'arrêter, faire le point, discuter, se consacrer à une activité qui vous élève ou vous permette de vous projeter dans le monde avec plus d'énergie.
    C'est assez complémentaire au fonds, même si c'est à l'opposé, du projet de programmer au musée des moments de rencontre, de conférences, de projections et de débats, comme dans un forum. La face communicante et la face introspective sont les deux aspects qui dialoguent au musée. L'étude et la contemplation suscitent l'expression par la parole / La réflexion collective renvoie à l'intimité de chaque individu pensant et ressentant pour lequel le musée offre un espace de résonance à une échelle qui inspire son âme.

    0
  • Profil de Philippe

    C'est très bien de multiplier les possibilités qu'un visiteur puisse entrer en contact avec l'exposition et augmenter sa compréhension des sujets traités, mais le problème des outils numériques est qu'ils imposent souvent leur propre logique et que leur mise en oeuvre implique la plupart du temps une mise au pas des initiatives en fonction des possibilités d'une machine déjà fabriquée, au lieu qu'elle se contente de répondre à un besoin (et aille éventuellement plus loin.) Pour préciser ma pensée, je crois que la mise en service des outils numériques fait souvent passer en arrière la question de ce qu'on veut transmettre pour rendre prépondérant le comment on met en oeuvre la technique. La dimension humaine de la transmission, par ailleurs est fondamentale, et se délester de certaines responsabilités de communication directe qui sont des valeurs très importantes de lien social à regagner, sont mises à mal par des modes de transmissions anonymes et soit-disant objectifs, qui se passent dans l'absence de dialogue à priori.

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    15 novembre 2016 10:39

    Lié à la proposition : Echapper au tout-numérique à l'intérieur du musée

    et favoriser la communication de personne à personne

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    15 novembre 2016 12:43

    Lié à la proposition : Replacer le musée au coeur des dynamiques locales

    Favoriser la place du musée passerait aussi par la collaboration entre établissements et institutions, et pas seulement entre musées: on imagine des ponts i entre le musée et le centre d'art, entre le musée et la bibliothèque, entre le musée et le théâtre municipal, entre le musée et le lycée, entre le musée et la salle de cinéma. Le travail à des programmations en commun (avec des organisations de communication fédérées) pour établir la base d'une activité citoyenne vivante et qui circule pour devenir le moteur d'une dynamique locale enrichissante. Cela induirait aussi le partage des publics.

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    14 novembre 2016 16:09

    Lié à la proposition : Un musée plus vivant

    Une façon de rendre plus vivante une structure qui ne l'est pas beaucoup peut être de mélanger dans les équipes des personnes de l'extérieur et de passage qui apportent un sang neuf et une autre vision.
    Ce peut être à tous les niveaux, mais je pense particulièrement à des résidences de chercheurs, d'écrivains ou d'artistes auxquels on pourrait faire une place dans les bureaux, quelque part pour les laisser porter un regard nouveau sur les collections, discuter avec des conservateurs, apporter des débats et des idées, proposer des programmes de conférences ou de projection, inviter des penseurs de toutes sortes ou des artistes à venir s'exprimer en regard de certaines problématiques choisies qui puissent concerner le lieu.
    En bref, permettre à des extérieurs choisis, d'intervenir régulièrement sur la programmation ou dans le cadre de celle-ci, et dans l'objectif assez précis de "déranger", ou de remuer les équipes existantes pour les questionner dans certains de leur fonctionnement, tout en amenant éventuellement un public nouveau au musée (par connaissance et réseau différents et enrichi, par la création d'évènements ou de petites manifestations ponctuelles: concerts, festivals, projections...) Bien sûr, d'autres institutions peuvent aider le musée à organiser certaines parties (le théâtre, un cinéma...)

    1
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    14 novembre 2016 19:28

    Lié à la proposition : Multiplier les actions de médiation par les jeunes

    Il y a assez de personnes qui voudraient pouvoir travailler dans les musées pour se passer des gardiens plombants qui ne s'intéressent pas pour deux sous à ce qui se passe là dans les salles et cela n'est pas simplement leur faute mais cela commence probablement à l'école. En tous cas au niveau du recrutement et des exigences à avoir envers ce personnel c'est certains que certaines institutions auraient des progrès importants à faire. Être un tout petit peu habité par les sujets ne devrait pas être un luxe et mettre en avant cela est un effort humain important à faire dans les équipes, à commencer par l'administration. les conservateurs ne doivent pas avoir le monopole de l'intêret pour le sujet. Cela se partage. Le fait de ne pas le partager a été assez cultivé par certains rapports de classe pour sembler aujourd'hui entré dans les moeurs. Il faudrait se battre un peu pour contrer ce mouvement implicite.

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    15 novembre 2016 10:38

    Lié à la proposition : Autoriser les visiteurs à photographier les objets

    Ces biens sont à tous et ce n'est pas parce qu'on autorise qu'on va augmenter le nombre de photographies prises. Par contre, oui, peut-être la rmn fera moins de chiffre sur ses cartes postales vendues des prix d'or

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    14 novembre 2016 15:59

    Lié à la proposition : Musées de France pour tous gratuit

    Les collections d'un musée sont biens communs que chacun doit pouvoir avoir la chance de se les approprier. Les impôts participent à l'entretien de tout cela et il est normal de pouvoir accéder aux collections publiques très librement.
    Les expositions particulières organisées dans le musée relèvent d'une autre économie et d'une autre logique c'est pourquoi elles pourraient en revanche, être payantes.

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    14 novembre 2016 19:21

    Lié à la proposition : mieux penser les documents d'accompagnement à la la visite

    Ce n'est pourtant pas le domaine dans lequel les musées ont fait le moins de progrès et de nombreuses expérimentations et propositions ont déjà été mises en oeuvre dans ce champs-ci. Il n'empêche qu'on n'est pas obligé d'en rester là mais ce n'est pas un champs d'avant-garde je crois.

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Contre

    14 novembre 2016 19:13

    Lié à la proposition : Exporter les grands musées en Province

    Renforcer les identités locales, d'ailleurs certains n'ont que des leçons à donner à Paris (CAPC, IAC Villeurbanne, etc.)

    1
  • Profil de Philippe

    Des ateliers, des cours, liés au projet scientifique de chaque établissement et créant des ponts dans la ville entre différents établissements (musées/ centres culturels/ établissement d'enseignements)

    0
  • Profil de Philippe

    Philippe Pour

    15 novembre 2016 10:46

    Lié à la proposition : un seul mot : Interactivité

    Cela me fait penser à un genre d'interactivité: quand vous parlez au gardien il vous répond. Il fait la tête mais vous pouvez déjà vivre une expérience interactive avec lui, car il peut faire des phrases, c'est incroyable.

    L'interactivité c'est aussi partager avec les visiteurs ses émotions. L'interactivité c'est toi, c'est nous tous!
    Favoriser l'humain

    0

Votes